Entra el calor réalisé par Georgia Azoulay

Produit par Bertrand Scalabre
Fiction, 50 minutes © Unexpected Films 2022

Synopsis:
Gloria est une femme solaire qui ne le sait plus. Depuis la mort de son mari, elle s’est
accoutumée sans tristesse à une vie solitaire et routinière. Un soir elle offre l’hébergement à Thomas et Laura, en panne au bord de la route. Un couple à la dérive, perdu entre la mémoire de leur amour et l’amertume qui les ronge. Une rencontre troublante qui doucement ravive chez Gloria le souvenir de la chaleur et du désir.

Infos techniques:
DCP 1 :85 – 5.1 – VOSTF / VOSTEN
Langue parlée : espagnol / français

Générique:

Un film de Georgia Azoulay

Avec
Gloria Ruiz Mansilla
Laura Mélinand
Thomas Ducasse
Nicolas Tonnard

Image:
Alexandre Cambron
Assisté de
Tom Devianne
Son:
Paul Kusnierek
Régie:
Nicolas Tonnard
Montage:
Paul Nouhet
Mixage:
Matthieu Fraticelli
Musique originale:
Antoine Lang

Note d’intention:
A l’origine de ce film, il y a ma fascination pour une femme, Gloria. Gloria n’est pas
comédienne, elle est pour moi comme une deuxième mère et j’ai depuis l’adolescence un
désir secret de la filmer. Cette femme impose aux images et aux actions même les plus
anodines une temporalité propre à la fois éminemment cinématographique et théâtrale : elle étire le temps et le tend simultanément, elle maintient en haleine rien qu’en prenant le temps de manger une orange ! Je voulais donner à voir le temps de Gloria.
Ce personnage est indissociable d’un lieu, Ibiza. C’est là que chaque été j’ai vu Gloria évoluer.
L’île et la femme existent en regard l’une de l’autre et j’ai donc décidé d’y planter le décor du
film. Ibiza en outre exerce sur moi une fascination visuelle et dramatique forte depuis l’enfance. Elle est un lieu de passage qui noue et dénoue des récits de rencontres incongrues et fantasques entre des anonymes.
Je voulais à partir de là raconter une histoire d’impact. Je voulais raconter l’histoire de cette
femme solaire mais résignée, enfermée dans une inertie solitaire et soudainement percutée par un récit parallèle. Montrer avec Gloria comment le souvenir de la chaleur et de la sensualité couve toujours, en veille, même au cœur de la solitude et d’un corps devenu vieux.
Le couple de Thomas et Laura agit justement comme le perturbateur inconscient de Gloria.
Un couple chaud et sensuel et pourtant conscient d’une histoire en ruine et n’aspirant qu’à sa fin. A travers eux, je voulais poser cette question tragique : comment la mémoire du désir et de l’érotisme se maintient-elle même au cœur de l’amertume et du désamour ? Je souhaitais ainsi mettre en lumière les légères perturbations relationnelles qui déplacent les lignes de comportement de chacun, de façon d’abord insidieuse puis définitive. Voilà ce que j’ai eu à cœur de raconter, une histoire d’impacts et de résonances au sein d’un trio mal assorti.
Georgia Azoulay

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s